5 Juillet

Juil 5, 2018 | Claret avec toi

«À ceux qui s’approchent de la sainte communion Jésus leur dit : Prenez et buvez ; ceci est mon corps, brisé pour vous : prenez et buvez ; ceci est mon sang, versé pour vous. Prenez et mangez, et apprenez de moi à vous anéantir pour la gloire de Dieu et pour l’amour de vos frères, comme moi je me suis anéanti. Prenez et mangez, et apprenez de moi, étant obéissant jusqu’à la mort, et au-delà de la mort en croix, car chaque jour j’obéis avec la plus grande promptitude et grande joie aux paroles de la consécration, et j’obéirais jusqu’à la consommation des siècles. Prenez et buvez, et apprenez de moi, car je suis doux et humble de cœur »
lettre ascétique …au président d’un des chœurs de l’Académie de Saint Michel. Barcelone 1862, p.30 s

EUCHARIST, THE POWER TO OFFER ONESELFL’EUCHARISTIE FORCE POUR LE DÉVOUEMENT

La tâche du laïc étant celle d’imprégner les valeurs du Royaume la réalité séculière, requiert une bonne dose d’équilibre. Jaillit facilement une disjonctive : rester davantage aux affaires de Dieu, s’évadant des affaires du monde séculier, ou s’impliquer de telle façon dans les tâches séculières que on y se salisse jusqu’à les considérer comme étant l’unique raison de sa vie, les érigeant ainsi dans le seul dieu à qui donner culte.
La communion que doit devenir aide pour la tâche apostolique, elle peut devenir, aussi une pratique-refuge. Là, nous nous sentons sûrs et fermes, vivant, dans l’intimité du Corps mangé et du Sang bu, seul à seul avec notre Christ – Dieu.
Une telle attitude fausserait complètement le sens de la Communion, que Claret conseille qu’elle soit le plus fréquemment possible afin de vivre en profondeur la spiritualité séculière. La communion ne me renferme pas seul à seul avec Jésus, jouissant les miels de l’intimité avec Lui.
Le Pain partagé et le Sang versé est le plus contraire d’une spiritualité centrée, exclusivement en l’union avec Dieu seul. Jésus invite à « le manger » et à « le boire », surtout, avec l’attitude de générosité et dévouement envers les autres. Se trouver avec Jésus à la communion, c’est se sentir trainé par la force de son amour oblatif. La communion constitue le moteur qui pousse à se jeter à vie, avec toutes les énergies d’un amour généreux, à s’intéresser pour autrui, pour ses préoccupations et aspirations, pour ses joies, souffrances et espérances. Plus je m’identifie au Christ et je m’enferme dans l’intimité avec Lui, plus dois-je m’ouvrir, comme Lui, au service d’autrui, dans les différentes tâches qu’exigent chaque lieu et chaque temps.
Ma Communion est-elle l’irréfrénable force qui me projette au service du prochain avec l’énergie d’un amour chaque fois plus généreux ? Suis-je vraiment Pain – Corps partagé et Vin-Sang versé chez moi, pour mes voisins, au travail, dans les loisirs ?

News Categories

Archives

21 Décembre

« Jamais je me fatiguais de me trouver à l’église, devant Marie du Rosaire, et je parlais et priait avec une telle confiance, que je croyais bien que la Très Sainte Vierge m’entendait. J’imaginais que depuis l’image, devant laquelle je priais, il y avait comme un fil...

20 Décembre

« Si quelque chose vous fait de la peine ou vous dérange, souffrez tout avec résignation pensant que le Seigneur c’est ainsi qu’Il l’a disposé. Si vous pouvez faire certaine aumône faite-la pour l’amour de Dieu, voyant chez le prochain et plus particulièrement chez...

claretian martyrs icon
Clotet Year - Año Clotet
global citizen

Documents – Documentos