CLARET, UN TRÉSOR DE L’ÉGLISE.

Jan 15, 2022 | Clarétains aujourd’hui, Fondateurs, La Congrégation, Saint Antoine Marie Claret

Jeudi dernier, 13 janvier, l’Université pontificale de Sainte-Croix à Rome a accueilli une réunion de réflexion sur le thème : “Comment porter la vie d’un fondateur au cinéma”. La projection du film “CLARET” a été suivie d’une table ronde avec Pablo Moreno (réalisateur), Sergio Cardoso (acteur) et le Père Manolo Tamargo cmf (responsable du projet de production du film “CLARET”, au nom des Missionnaires Clarétains).

“Il est important pour nous de faire connaître la figure de Saint Antoine-Marie Claret, qui est un trésor non seulement de notre Congrégation mais aussi de l’Église”, a expliqué le Père Manolo Tamargo CMF.

Tamargo On Claret Movie 3

La vie de Claret dans son ensemble est un non-stop d’un endroit à l’autre… “C’est comme un road movie”, a déclaré le réalisateur Pablo Moreno, “car sa vie passe par la Catalogne, les îles Canaries, Cuba, la cour d’Isabelle II à Madrid, Rome, la France…”. Lorsqu’il s’agit de réaliser un film sur un Saint, Pablo souligne : “Les gens fuient les hagiographies, elles ne rendent personne amoureux d’eux et n’inspirent personne. Il ne s’agit pas de collecter les choses extraordinaires qu’un saint a faites, mais d’essayer de transmettre réellement son être, afin que le spectateur le rencontre”. 20220113 51 51818900425 O

“J’ai passé de nombreuses heures à discuter avec les acteurs”, dit le réalisateur. “Nous recherchons toujours les meilleurs acteurs que nous pouvons obtenir. Nous avons des cas de grandes personnes qui sont athées ou loin de l’Église, mais la connaissance implique, et quand ils rencontrent les saints de près, ils changent leur idée sur la foi ou l’Église. Pendant le tournage, il y a toujours un prêtre sur place, disponible pour ceux qui veulent lui parler. Parfois, les acteurs sont plus intéressés par lui que par moi, le réalisateur.

Le réalisateur commente : “Il y a une phrase du Pape François que j’aime beaucoup : ‘Il n’y a pas de saint sans passé et pas de pécheur sans avenir’. Parler du charisme d’une Congrégation est très beau. C’est compliqué parce que c’est comme démêler l’ADN. Nous faisons tous partie du même corps, et chacun avec son charisme est un élément différent”.

20220113 65 51818395296 OSergio Cardoso, l’acteur qui incarne l’un des assassins, s’est montré ému lorsqu’on lui a demandé : “Que ressentez-vous lorsque vous essayez de tuer le saint dans le film ?” “Cela ne vous laisse pas indifférent”, a-t-il admis lorsqu’il s’est remis de la question. “Mon personnage évolue. Au début, il dit : “Qui a besoin d’être guéri ?”. Au début, il s’en fiche, puis il change. Il y a un plan où j’apparais marchant et écoutant ce que le saint dit depuis la chaire. Dans le cadre de cette évolution, avant de lui lancer le couteau, je dis “pardonne-moi, père”. …. En fait, quelque chose se passe dans votre cœur et votre tête, vous évoluez avec le personnage…. On baisse toutes ses barrières et on se laisse un peu imprégner par le personnage, qui est historique : Saint Antoine Marie Claret l’a sorti de prison à la demande de ses parents, et il les a remerciés en essayant de le tuer, ce à quoi Claret a répondu en lui pardonnant à nouveau et en lui évitant ainsi la peine de mort. C’est incroyable.

Ce fut un cadeau de pouvoir partager notre expérience en tant que Congrégation dans ce processus de mise en valeur de notre Fondateur, Saint Antoine Marie Claret, au cinéma. C’est un cadeau pour la Congrégation de pouvoir disposer d’un film qui capture le charisme authentique du Fondateur écrit dans le langage du cinéma d’aujourd’hui.

Nous, les Missionnaires Clarétains, sommes heureux de vous faire savoir que nous faisons des efforts pour amener, dans les prochains mois, le film ”CLARET” sur les grands écrans en Amérique et dans d’autres endroits où il n’a pas encore été lancé.

Pour plus d’informations : claretlapelicula.com

 

[envira-gallery id=”110594″]

Photos © Université Pontificale de Sainte-Croix

Catégories

Les archives

Un Claretáin inspire un roman

Un Claretáin inspire un roman

Un roman écrit par le Colombien Héctor Abad, auteur de romans connus tels que "El olvido que seremos", vient de paraître en octobre. Le titre de ce dernier roman est "Salvo mi corazón, todo está bien" (Sauf mon cœur, tout va bien). Un roman sur les prêtres écrit par...

claretian martyrs icon
Clotet Year - Año Clotet
global citizen

Documents – Documentos