VIERGE DE LA CANDELARIA PATRONNE DE LA PRÉLATURE D’HUMAHUACA 2019- ANNÉE DES NOCES D’OR DE LA PRÉLAURE D’HUMAHUACA

Mai 30, 2019 | MICLA, Non classifié(e), San José del Sur

Humahuaca. Argentine. Après 50 ans de cette Église particulière de la Prélature, nous pouvons faire une mémoire reconnaissante et constater le dévouement et croissance du Peuple de Dieu, la participation du laïcat ainsi que sa croissance en tant qu’agents pastoraux.   Se sont consolidées les structures pastorales, signifiées dans la divise choisie concernant ces 50 ans. « DE LA MAIN DE MARIE LA CANDELARIA, 50 ANS D’ÉGLISE ÉVANGÉLISÉE POUR LES PAUVRES »   Les pasteurs nous avons accompagné, toujours de l’avant, parmi et arrière de notre Peuple. Afin que leurs voix soient entendues et ne continuent pas vivant la culture du silence, déjà nous ne sommes pas la voix des sans-voix, mais nous les accompagnons dans leurs réclamations   Nous aidons le peuple à leur faire voir l’importance d’avoir présente leur culture, leurs racines, leur identité, afin que l’évangélisation ne soit pas un simple vernis –   Le tout, a aidé à consolider la conscience de l’identité culturelle, l’enforcisse ment des Institutions. Ça continue d’être un défis pour l’avenir comment nous positionner par rapport à la pastorale indigène, sachant les accompagner, mais laissant qu’ils soient, eux, les protagonistes et les fortifiant dans la spiritualité de l’Évangile.   Avec l’esprit du Concile Vatican II ainsi que les orientations de l’Épiscopat Latino-américain nous sommes en train de bâtir une Église fraternelle de communion et participation comportant un croissant rôle principal des laïcs.   On est en train de cimenter une Église qu’assument les semences du Verbe dans les valeurs de sa culture. Mise et engagée dans la glaise de la réalité, accompagnant de différentes manières le Peuple, dans leurs luttes et revendications. Respectant leur religiosité familiale et populaire, en tant que forme concrète et incarnée de l’Évangile.   Nous avons pu insérer l’Évangile dans l’histoire du Peuple et faire en sorte que la Parole de Dieu parvienne partout. Etant pour eux comme le « pain-maison »   Au fur et à mesure nous comprenions et assumions avec le Peuple, qu’évangélisation et promotion humaine constituent des exigences de la mission évangélisatrice, elle-même et de la construction du Royaume.   Ils n’eurent pas de situations, problèmes, demandes et réclamations dans n’importe quel coin de la Prélature auxquelles l’Église n’aye été présente.   Analysant le chemin parcouru nous pouvons dire qu’il ne fut pas exempt de persécutions, incompréhensions, attaques, calomnies, aussi bien à des laïcs qu’à des prêtres. Mais rien ni personne pût neutraliser cette attitude et voix prophétique, plutôt nous avons grandi, au fur et à mesure, dans l’adversité, la souffrance, par importants témoignages de communion, fraternité féconde, convaincus que rien qu’il soit fait avec amour et par amour, signifiant souffrance, reste infécond .   Toujours eûmes une attitude ouverte, ayant des rapports, ponts avec d’autres institutions et organismes du gouvernement lors de la recherche du bien commun, avec une claire option pour les plus faibles.   La tâche pastorale a, pas mal, eu á voir concernant les changements politiques, sociaux de notre zone. Présentement nous sommes en train de travailler dans toutes les paroisses, chapelles, ares pastorales ayant en vue l’Assemblée du mois de Juillet, 2019, afin de constater comment répondre aux grands défis actuels, processus historiques complexes socioculturel, économique, politique, religieux. Nous espérons, tel comme l’a signalé le Pape François, dans certaines occasions, que l’Église en Argentine, spécialement la région de notre NOA, prenne en charge l’aide avec les prêtres, chez notre Prélature, affaire pas facile de concrétiser à cause de la dure réalité sociale et géographique où nous vivons.   L’Économie, même si elle a fonctionné ces années-ci, elle est fragile. , quoique nous avons fait un grand effort avec un système solidaire pour couvrir l nécessaire pour les prêtres, religieuses, religieux, et le fonctionnement pastoral, mettant en commun les entrées des ministères, avec l’aide de la Collecte nationale du Más por Menos.   Face à la consultation de l’Épiscopat Argentin, concernant le renoncement aux apports de l’État, nous avons répondu que nous sommes d’accord et c’est pour ça que nous avons commencé à nous organiser en pensant qu’à l’avenir immédiat, nous ne compterons pas sur l’apport de l’État, mais nous confions en la coresponsabilité et générosité de nos gens.   Nous profitons cette occasion pour remercie les catholiques d’Allemagne et Espagne, lesquels à travers « Adveniat » et l’organisation clarétaine « Proclade » (Promotion Clarétaine pour le Développement) appuient et soutiennent des projets de promotion humaine et sociale de notre Prélature.   Même si les conditions de vie de nos communautés se sont améliorées pas mal, aujourd’hui, cependant les problèmes de la pauvreté ne sont résous, On n’a pas généré sources originales de travail, la marginalisation et possibilités de progrès, spécialement concernant les jeunes, sont rares. La situation socioéconomique ne s’améliore pas, mais elle se détériore peu à peu et toujours « il pleut sur du mouillé », ce sont les mêmes, ceux qui subissent les situations de carences.   Nous croyons que les grandes lignes directrices de la III Assemblée de l’année 1996, continuent d’être valides et continueront à éclairer, de quelque façon, les défis pastoraux de l’avenir.   « Nous voulons une Église de communion et participation, festive, qu’à partir de la mission évangélisatrice de tous et sous l’éclairage : de la Parole et faisant sienne la présence de Dieu dans la culture du Peuple. Fasse grandir le Royaume de Dieu parmi nous avec la force du Saint Esprit ».   Sachant que nous devons actualiser les réponses aux défis pastoraux actuels, nous nous mettons en attitude de prière et écoute, nous demandons que l’Esprit Sait que Jésus nous promit, continue de nous illuminer , que la Vierge de La Calendaria, Patronne de cette Église particulière pérégrinant à la, Puna, Valles et Quebrada, prenne soin de nous et nous accompagne.   Votre frère et Pasteur   Pedro Olmedo Rivero, CMF   Évêque de la Prélature de Humahuaca   Humahuaca, janvier 2019

Catégories

Les archives

Fr. PASCUAL HERNANDO CALVO, CMF

Fr. PASCUAL HERNANDO CALVO, CMF

       December 25, 1932 – September 6, 2022 (Province of Santiago/ Provincia de Santiago) FR. PASCUAL HERNANDO CALVO, CMF        December 25, 1932 – September 6, 2022

claretian martyrs icon
Clotet Year - Año Clotet
global citizen

Documents – Documentos