La paroisse des Sacrés-Cœurs de Nuevo Laredo est remise au clergé du diocèse

Avr 24, 2021 | Anniversaires, México, MICLA, Paroisses, Table d'affichage

Nuevo Laredo, Mexique. Le 4 avril 2021 a marqué pour les Missionnaires Clarétains la remise définitive de la Paroisse des Sacrés Cœurs à Nuevo Laredo. L’évêque Enrique Sánchez Martínez, des prêtres du clergé diocésain, la communauté clarétaine et de nombreux paroissiens y ont participé. Une série de cinq transmissions a été organisée à travers les réseaux sociaux vers la plateforme de la paroisse, de l’évêché et de la province, atteignant une bonne diffusion également dans la partie sud des États-Unis.

On se souvient avec affection des “mardis clarétains”, c’est-à-dire des transmissions en direct, d’une durée d’une heure, depuis différents lieux de la paroisse. Des vidéos ont été partagées avec des photographies des différents secteurs paroissiaux, des groupes et des mouvements apostoliques qui, depuis 1945, ont marqué l’histoire dans les processus d’évangélisation et de construction de lieux de culte, tous documentés dans les chroniques de la communauté clarétaine.

Les souvenirs partagés par les paroissiens étaient impressionnants, surtout lorsqu’ils ont revécu les expériences vécues avec les missionnaires tout au long de ces soixante-quinze années de vie missionnaire. On a fait mémoire des missionnaires clarétains Mariano Álvarez, Mario Guevara, Valerio García, Antonio Canudas, Carlos Ripa, Atilano García, Salvador Salinas, Pedro Aldana, Baltazar Vilchis, Juan José Pérez, Adolfo Villaseñor et Manuel Vilchis, qui ont été les pasteurs de la communauté et qui, avec les autres missionnaires, ont annoncé l’Évangile.

Un autre fait digne de mention dans cet événement est que les Filles Religieuses de Saint Joseph ont accueilli les premiers Clarétains dans le Sanatorium Isabel, en juillet 1945. Le chroniqueur en a laissé une trace: “elles ont été dès le premier instant notre Providence visible […] Elles se sont comportées comme de vraies mères, se mettant en quatre pour prendre soin des Pères Clarétains sans se soucier des dépenses et des inconvénients”.

 

L’Eucharistie était une “action de grâce” très sincère. La cloche de la mince tour paroissiale a convoqué la communauté comme toujours, avec cette particularité: le premier appel a été interrompu par 25 coups de cloche, le deuxième par 25 autres coups et le dernier par 25 coups; 75 coups que nous avons voulu évoquer de manière significative les 75 ans de célébrations liturgiques eucharistiques dans la paroisse.

Catégories

Les archives

claretian martyrs icon
Clotet Year - Año Clotet
global citizen

Documents – Documentos