Rome, Italie. Le 19 mars, la communauté de la Curie Générale a célébré, comme chaque année, la fête de son saint patron, saint Joseph. Cette année, nous avons voulu rappeler le lien qui unit la Curie Générale à ce Patriarche béni. Cette fois, il s’agit de l’époque où la Congrégation a acquis la maison de Via Giulia, à côté de l’église de Santa Lucia del Gonfalone, futur siège du Gouvernement général (1934-1953).

En 1912, après vingt-huit ans de présence à Rome, la seule communauté clarétaine de cette ville vivait encore dans un appartement de la Via della Lungara, dans le Trastevere. Ses membres étaient découragés de voir que toutes leurs tentatives pour s’installer dans un bâtiment à côté d’une église étaient frustrées. C’est alors que le glorieux saint Joseph leur est providentiellement venu en aide. P. Felipe Maroto, membre de la communauté et, à cette époque, jeune professeur dans diverses universités romaines (pendant trente-neuf ans) et futur Supérieur Général de la Congrégation (1934-1937) :

“Plus qu’à ces diligences exercées, nous attribuons principalement le bon résultat des démarches à une faveur spéciale du glorieux patriarche saint Joseph. Voyant les difficultés qui se présentaient pour atteindre l’église des Saints Vincent et Anastase, nous avons pensé à recourir au puissant secours de la Sainte Épouse de Marie, et entre autres choses que nous avons pratiquées à cette fin, il nous est venu à l’esprit d’écrire une lettre à Saint Joseph de la Montagne de Barcelone, dans laquelle nous avons brièvement paraphrasé ces paroles : “San Giuseppe, pensateci Voi” (Saint Joseph, pensez-y), qui constituent le titre d’un petit livre de dévotion que nous avons à la maison, et qui ont attiré notre attention par hasard lorsque nous discutions de la manière d’écrire la petite lettre à Saint Joseph de la Montagne. Quelle chose admirable! Quatre jours seulement après l’envoi de la lettre (ce qui est suffisant pour envoyer une lettre par la poste à Barcelone et recevoir une réponse), le matin, sans que nous ayons dit quoi que ce soit sur les démarches que nous entreprenions, des personnes pieuses nous ont demandé s’il était vrai, comme elles l’avaient entendu dire, qu’elles nous donnaient l’église de Santa Lucia del Gonfalone; Et quand nous sommes allés au Vicariat pour discuter de la question, on nous a dit clairement et définitivement qu’il était inutile de réclamer l’autre église, mais que si nous voulions accepter l’église de Santa Lucia del Gonfalone, elle était à notre disposition. Notre joie a été grande de voir ainsi couronnés nos efforts, et surtout de voir combien l’intervention de saint Joseph avait été prête et efficace; et bien sûr nous avons rendu grâce au saint Patriarche, et maintenant nous voulons lui donner encore un échantillon public de notre gratitude; d’autant plus que c’est à lui aussi que nous devons attribuer d’avoir pu surmonter les difficultés non négligeables qui nous sont apparues pour empêcher l’accomplissement effectif et réel de ce qui semblait si heureusement commencé”.

Aujourd’hui, en nous rappelant ces événements, nous continuons fidèlement à remercier publiquement saint Joseph, en tant que Curie Générale, pour sa sainte protection.

 

[envira-gallery id=”97011″]

 

 

Catégories

Les archives

Fête de Claret à Rome

Fête de Claret à Rome

Rome, Italie. Les Clarétains de Rome ont décidé d'anticiper la fête du Fondateur au dimanche après-midi afin de profiter de toutes les possibilités qu'offrait ce jour de la semaine. En effet, un grand nombre de membres de la Famille Clarétaine, ainsi que les...

claretian martyrs icon
Clotet Year - Año Clotet
global citizen

Documents – Documentos