La Province de Sanctus Paulus met à jour le protocole pour la protection des mineurs

Juin 16, 2021 | Sanctus Paulus, Table d'affichage

Barcelone, Espagne. Le mardi 15 juin 2021, une réunion s’est tenue à Barcelone avec les responsables des communautés clarétaines et les directeurs de leurs institutions éducatives en Catalogne pour présenter le nouveau “Manuel pour la protection des mineurs et des adultes vulnérables et Protocole pour la prévention et l’intervention face à un délit d’abus sexuel”. La séance a été présidée par les docteurs Ricard Costa-Jussà, Provincial de Sanctus Paulus (dont le territoire de la Catalogne fait partie depuis janvier 2020) et Xavier Puigdollers, avocat et responsable du Service d’Accueil et d’Investigation des Missionnaires Clarétains en Catalogne [Cliquez ici pour lire le rapport du Service d’Accueil et d’Investigation sur les possibles cas d’abus présenté lors de la même séance (en espagnol)].

Le nouveau protocole

En 2019, le Gouvernement Général des Missionnaires Clarétains a approuvé un nouveau Vademecum pour la protection des mineurs et des adultes vulnérables, et un protocole pour la prévention et l’intervention face à un délit d’abus sexuel, adapté aux nouvelles indications du Saint-Siège. Le Gouvernement Général a demandé à toutes les provinces clarétaines du monde d’adapter ce protocole aux réalités et aux législations locales. Les Clarétains de la Province de Sanctus Paulus ont réalisé l’adaptation de ce protocole, qui a été approuvé par le Gouvernement Provincial. La Congrégation, engagée dans la protection, dispose d’un protocole depuis 1998, qu’elle complète et met à jour, en suivant les orientations et les directives du Saint-Siège. Jusqu’à présent, un protocole était en vigueur, dont la dernière révision et adaptation avait été faite en 2017, intégrant les orientations du Saint-Siège et les règlements civils et canoniques.

Le nouveau protocole élargit et actualise la réglementation et les principes en vigueur. Le texte est encadré dans la présentation du vade-mecum des missionnaires clarétains :

L’abus de mineurs et de personnes vulnérables commis par un missionnaire profane la sainteté de l’autre personne, dénigre sa propre consécration et trahit le Seigneur qu’il annonce. Nous sommes fermement avec le Pontife pour ” combattre ce mal qui touche le cœur de sa mission : annoncer l’Évangile aux petits et les protéger des loups voraces […] si, dans l’Église, un seul cas d’abus – qui représente une monstruosité – est découvert, ce cas sera affronté avec le plus grand sérieux “.

Le protocole engage toute la communauté clarétaine et les collaborateurs à prévenir et à éviter les abus et à faire “tout ce qui est possible pour que tous les milieux clarétains soient sûrs pour tous” car “le soin des personnes fait partie intégrante de notre mission”. Il rend explicite l’engagement de “protéger d’une manière particulière tous les enfants, les jeunes et les adultes vulnérables” et de “créer des communautés sûres et attentives qui offrent des environnements aimants où il y a une vigilance informée sur les dangers de l’abus.”

Le protocole spécifie des actions dans les domaines suivants:

  • Sélectionner et former avec soin tous ceux qui ont une responsabilité ou un rôle quelconque dans le service missionnaire de l’Église. Il souligne en particulier le soin à apporter aux aspirants à l’entrée dans la Congrégation et aux collaborateurs et la formation continue.

 

  • Répondre aux plaintes d’abus contre ceux qui rendent un service quelconque aux institutions clarétaines, conformément aux procédures établies.

 

  • Offrir une attention pastorale à ceux qui ont subi des abus.

 

  • Transmettre aux autorités civiles compétentes les dénonciations présentées contre toute personne liée à la Congrégation qui aurait commis un crime contre un enfant, un jeune ou un adulte vulnérable, selon la législation civile en vigueur.

Entre autres points, il détaille la manière concrète d’agir face à une dénonciation d’abus sexuel, les normes qui doivent être respectées et appliquées par les supérieurs et les responsables des œuvres éducatives et pastorales, un modèle de rapport de dénonciation et des éléments de référence pour le code de conduite que chaque œuvre ou entité clarétaine doit élaborer. Il inclut aussi l’obligation de faire connaître le Manuel et le protocole à toutes les personnes liées aux œuvres éducatives et pastorales des clarétains et une déclaration responsable à signer individuellement par tous les responsables des activités.

Dans la présentation, le Dr. Puigdollers a souligné que “au centre du document se trouvent les victimes et leurs familles : les protéger, les accompagner, les aider à réparer les dommages qu’elles ont subis et leur assurer la justice qu’elles méritent”. De même, “l’obligation pour chaque centre d’avoir son propre protocole de prévention et d’action dans une situation d’abus, qui doit assumer et incorporer ce qui est établi dans le protocole provincial”.

Dans sa présentation, le Provincial, le Père Ricard Costa-Jussà, a souligné que “l’événement que nous convoquons aujourd’hui est en accord avec l’impulsion quotidienne, la bonne action et le bon travail de nombreuses personnes dans nos centres et activités, pour promouvoir une formation et une croissance personnelle et humaine saine et complète”. Il a également expliqué que la présentation du rapport du Service d’accueil et d’investigation “est un pas clair et ferme et reflète l’engagement institutionnel et la volonté de tous de protéger, prévenir et intervenir pour créer des espaces et des environnements sûrs”.

Catégories

Les archives

Premier Chapitre Provincial de Sanctus Paulus

Premier Chapitre Provincial de Sanctus Paulus

Vic, Espagne.Le 1er août 2022, le premier Chapitre Provincial des Missionnaires Clarétains de Sanctus Paulus a débuté dans la Maison de Spiritualité de Vic et se poursuivra jusqu'au 8 août. Le Père Manuel Alfredo Tamargo, CMF, Économe Général de la Congrégation,...

claretian martyrs icon
Clotet Year - Año Clotet
global citizen

Documents – Documentos