Conclusion du IVème Congrès Mondial des Educateurs Clarétains

Nov 11, 2021 | Apostolat, Famille Clarétaine, Pastorale Éducative

Rome, Italie. Après six jours de rencontre et de travail, il était douteux que le nombre de participants soit maintenu le samedi. Mais un pourcentage très élevé, qui à un moment donné a dépassé les deux cent trente connexions, est resté fidèle au rendez-vous. Dans de nombreux cas, les salles de classe ou d’école ont cédé la place aux salles à manger et aux cuisines, et il n’a pas manqué de congressistes laïcs qui ont dû combiner la session avec leurs enfants ou leurs obligations familiales. C’était une joie de voir comment les éducateurs clarétains, hommes et femmes, font aussi une famille à la maison.

La journée du congrès du samedi 6 a été intense et a été caractérisée par la gratitude, l’émotion et l’élan. Dirigés à nouveau par le laïc clarétain espagnol Luis Rodríguez Huertas, qui avait déjà animé la première journée, les congressistes ont revu et évalué ce qu’ils avaient vécu et ont partagé leurs expériences en petits groupes pendant plus de quarante minutes. L’écran a été une fois de plus le témoin de la diversité des origines et de la communion et de l’harmonie des cœurs. Des éducateurs des Philippines, du Sri Lanka, de l’Inde ou de l’Indonésie ont échangé leurs points de vue et leurs expériences avec ceux du Congo, du Zimbabwe, de la Colombie, de l’Espagne ou de n’importe laquelle des trente nations présentes. Dans l’atmosphère, on pouvait facilement percevoir la richesse que de nombreux congressistes ont trouvé dans les paroles de Fernando Soriano, un laïc espagnol, de Dulce M. Carvajal, une sœur clarétaine latino-américaine, et de Kevin Balla, un clarétain gabonais, qui avaient pris la parole ces derniers jours.

De plus, les différents ateliers que les éducateurs ont partagé les jours 4 et 5 ont laissé un bon goût dans la bouche des participants au congrès. Miguel Ángel Velasco, Lord Winner, Vicent Anes, Henry Ramírez ou Rohan Dominic et d’autres liés à des responsabilités plus associées à des lieux concrets, comme César Espinosa (d’Amérique centrale) ou Robert Omoni (du Kenya). En cohérence avec le sentiment de l’Église et la meilleure tradition clarétaine, l’insistance sur l’engagement pour la justice, la paix et la fraternité universelle a coexisté sans problème avec l’invitation à approfondir l’expérience de Dieu et de la foi et le désir d’annoncer et d’offrir l’Évangile du Christ sans aucune dissimulation dans les centres éducatifs clarétains.

Luis R. Huertas a réussi à toucher le cœur de beaucoup de participants en exprimant sa gratitude aux éducateurs pour leur grande contribution à la société et à l’Église. La présence de sa mère dans la session a symbolisé celle de tant d’hommes et de femmes qui ont voulu compter sur la Famille Clarétaine pour l’éducation de leurs enfants. Comme le deuxième jour, de nombreuses interventions ont mis un nom et un prénom à des personnes (vivantes et décédées) qui ont laissé leur peau et leur vie au service précieux de l’éducation.

Le Congrès a permis de tisser plus intensément le rapport et la communion entre les écoles clarétaines réparties dans le monde, confiées à diverses institutions, et les milliers d’éducateurs qui mettent leur cœur jour après jour dans l’éducation et la contribution à la croissance des plus faibles. L’appel à être toujours proche des derniers a résonné constamment pendant ces six jours.

La Famille Clarétaine a trouvé dans l’appel du Pape François au Pacte Mondial pour l’Education une raison de plus pour reprendre avec enthousiasme son engagement dans l’éducation comme une des meilleures façons de faire le bien et de collaborer avec le Royaume de Dieu.

Les participants envoient leur évaluation du congrès aux organisateurs. Leurs indications aideront à planifier les prochaines rencontres mondiales. Celle des éducateurs de la Famille clarétaine d’Amérique, reportée à cause de la pandémie, a déjà été annoncée pour septembre 2022. Le compte à rebours pour le cinquième congrès mondial a déjà commencé.

Catégories

Les archives

L’urgence de continuer à prendre soin de la planète

L’urgence de continuer à prendre soin de la planète

New York, États-Unis. Les Nations Unies accueillent ces jours-ci la célébration d'une réunion de haut niveau (HLPF) sur le développement durable et le soin de la Planète à laquelle la Famille Clarétaine participe. Les membres de l'Équipe des Missionnaires Clarétains...

claretian martyrs icon
Clotet Year - Año Clotet
global citizen

Documents – Documentos